Quand une exposition en-grange du bonheur (hi hi)

Bonjour chers vous ! 

Avez-vous déjà vécu l’expérience de pénétrer au cœur d’une surprenante masure et de vous perdre au sein d’un dédale aussi esthétique qu’incongru dont chaque nouvel espace dévoile à votre regard un nouvel univers créatif ? Et bien c’est à peu de choses près ce qu’on vécu les visiteurs qui nous ont rejoint le weekend dernier à Baume-les-Messieurs lors de notre événement « La Grange s’expose »

Chaleureusement accueillis dans cet espace par la céramiste Marine Lormée, nous autres, artistes et artisans avons choisi une petite place et y avons monté notre stand. Mais laissez-moi vous présenter simplement les lieux par une petite visite guidée.

Commençons par l’entrée, aussi surprenante qu’intimiste puisque nous entrions directement par une partie de l’atelier de Marine :

En nous tournant sur notre gauche, c’est avec autant de stupéfaction que d’amusement que nous pouvions découvrir un cabinet de curiosités méticuleusement préparé par deux jeunes garçons de 10 ans :

Aussi intrigant que croustillant !

Une fois la petite porte passée, vous pouviez découvrir nos trois pommes ! Et oui, aussi inséparable en mer que dans les granges, les acolytes de La Caravelle se tiennent chaud !

(Vana en constante installation…)

Ses œuvres ont parsemé les murs de couleurs tout autour de nous :

Oui, c’est bien ma machine à pâte! Elle n’est pas bien, là, ma petite table de démonstration de cane ? De quoi être inspirée, non ?

Mes étagères… très mal photographiées (encore un coup du cordonnier!)

Et enfin le travail de notre couturière en chef occupait le dernier mur :

Si la curiosité nous poussait à passer une petite tête par une ouverture sur le côté de mon stand, c’était pour y découvrir l’espace d’Héliobil, (Philippe Debouclans) création et fabrication de mobiles solaires. (Oui, ici en cave, c’est un nouveau concept que nous essayons de déposer… le solaire en sous-sol… hi hi)

Une fois un demi-tour effectué, il fallait chercher l’escalier caché qui menait aux autres coins à merveilles. Car au-delà de ses marches, trois nouveaux espaces s’ouvraient à nos yeux.

Dans la première petite salle de gauche étaient réunis trois créateurs.

Fleur Rident, mosaïste aussi créative que sympathique :

Norbert Seibel aussi inventif que subtil :

Et Isabelle Navelot, aussi délicate que poétique :

Une fois les trésors de cette salle découverts, un nouveau demi-tour nous emmenait dans le dernier espace réunissant cette fois quatre artistes aussi différents que complémentaires les uns des autres.

C’est à cet endroit que Marine Lormée avait choisi d’installer son exposition :

Elle y présentait son travail à la vente ainsi que les projets de concours sur lesquels elle s’est concentrée ces dernières années.

deux coups de cœur pour moi avec ce vase d’immeubles (sujet de concours autour de la nature qui reprend possession de la ville) :

Et cet échiquier/nappe sur lequel la malbouffe et les légumes se livrent un combat organisé. (Pas de panique, le burger et mis échec et mat !)

Face à elle, dans un dialogue de matières dures, les splendide sculpture de Jenny Jacottet :

La seconde partie de cet espace était occupé par trois autres artistes.

Afin de faire écho aux sculptures que nous venons de voir, le mur opposé était occupé par les massives et irréelles suspensions d’Olivier Lecoq :

Enfin, de chaque côté, nous pouvions retrouver deux artistes qui partagent, quant à eux, non pas l’univers de la sculpture et de la céramique mais celui du dessin et de la couleur puisqu’il s’agit de Thierry Marco :

et de Jacqueline Delaunay, peintre, auteure et illustratrice :

Ainsi s’achevait la surprenante déambulation que cette immense grange pleine de recoins nous réservait.

L’ambiance fut chaleureuse à souhait et les notes de musiques et les discussions se poursuivirent jusque… bien après l’horaire de fin d’exposition pour le plus grand bonheur de tout le monde !

Un superbe weekend de partage d’univers créatifs à refaire absolument !

Grand merci à Marine pour son accueil, et qu’elle ne remette pas le bazar tout de suite dans la grange, on reviendra !

Bonnes fêtes de fin d’années à tous et à très bientôt ! 

Les Ateliers de la Caravelle

 

Rendez-vous ce weekend !

Salut à tous ! 

Comment s’est passée cette rentrée ? 

Déjà au point ? Encore balbutiant quant à une organisation nouvelle à prendre en main ? 

La Caravelle a décidé, quant à elle, d’entamer cette nouvelle année scolaire par un weekend de rencontre en ouvrant ses portes là, tout bientôt, dans trois petits jours, les samedi 28 et dimanche 29. 

Pour l’occasion, nous jetterons l’encre au port du CARCOM pour vous présenter à la fois le travail des élèves de peinture de l’an passé mais également les projets des cours de l’année en pâte polymère et en couture. Les inscriptions pour les cours seront toujours ouvertes pour le trimestre ou l’année et le jour se prêtera sans doute à quelques ateliers improvisés. 

Quoiqu’il en soit, on vous attend à 18h samedi pour discuter autour d’un verre de l’amitié ! 

Alors à tout bientôt ? 

Journée de création du multipoche : essai transformé et coloré !!!

Bonjour chers jurassiens, chers franc-comtois, chers bourguignons, chers créateurs en herbe ou affirmés d’ici et d’ailleurs ! 

Comment se déroule votre simulacre de printemps promptement débarqué durant ces vacances d’hiver ? 

Ici, nous avons eu une journée de stage autour du multipoche qui s’est révélée aussi créative que variée comme vous allez pouvoir le constater sur les clichés de cet article. Pourtant, le travail a débuté plus tardivement que prévu et après un moment de frayeur mettant à l’épreuve nos époustouflantes capacités de réaction, nous avons investi notre espace des Mouillères et laissé déroulé nos idées et notre matériel :

(Oui… la table était intégralement vide à notre arrivée.)

Il faut croire que le créateur se déplace avec son univers, finalement. Et bien sûr, TOUT a servi durant les réalisations de nos quatre stagiaires appliquées. 

Peinture, couture et travail de la pâte polymère, tout a été exploité de façons équilibrées et très différentes selon les pièces réalisées. C’était vraiment très intéressant de constater la traduction des différentes identités présentes à travers leur approche de leur création.

IMG_6446

IMG_6450

Laissez-moi à présent vous présenter chaque travail. 

Annie a choisi le thème du cirque. Des morceaux de jean recyclés a alors surgit un immense chapiteau au rideau entrouvert laissant dépasser un éléphant et une girafe. 

Chouette, hein ? Et comme vous l’avez peut-être remarqué, la girafe est en pâte polymère. 

Fanny s’était, quant à elle, lancée dans le défi du multipoche circulaire. Défi parfaitement relevé avec cette composition géométrique équilibrée et épurée dont les motifs noirs et blanc sont en pâte polymère. Un jeu auquel elle s’est prise et beaucoup amusée. 

(La plaque en bas à gauche est bel et bien une poche aussi.)

Vous apercevez l’oeil jaune et rouge parmi les motifs noir et blanc et vous vous demandez ce que ça fait là ? Et bien il fait partie de la troisième pièce, le multipoche réalisé par Lileth. 

Une composition aussi grande que notre prototype qui exploite le thème de la peinture du XXème siècle à travers le choix de quatre identités picturales ; Jackson Pollock, Juan Miro, Piet Mondrian et Victor Vasarelly. 

Pour vous donner une idée des dimensions voici une photo prise au début du travail : 

IMG_6444

Les pièces vertes de la plaques de gauche appartiennent, quant à elles, à la dernière composition arc-en-ciellement coloré (si si, ça existe… ou alors ça devrait.) 

Il s’agit de celle de Laurence qui s’est attelée, pour sa part, à la réalisation de dégradés de couleurs parfaits. 

À l’exception du chapiteau, les autres pièces n’étaient pas encore entièrement achevées lors de la prise des photos et j’ai hâte de pouvoir constater les petits ajouts qui ont pu être faits. 

Alors, qu’est-ce que vous en pensez ? Du beau boulot, non ? 

Notre peintre d’Urwana s’est même improvisée une pochette de rangement de pinceaux des plus efficaces : 

Et fidèle à sa toute nouvelle et attractive tendance, elle s’est de nouveau transformée en journaliste spontanée afin de vous faire partager un peu de cette journée à travers une courte vidéo diffusée en direct sur FaceBook. 

Le prochain et dernier stage se tiendra le mercredi 27 février et le thème sera celui du sac baluchon. Le sujet des mangas est proposé aux plus jeunes mais comme vous venez de le constater, la diversité des sujets dépend de leurs auteurs. Alors n’hésitez pas à me contacter pour participer à cette journée. 

52698972_2092397177718591_6296309089706180608_n

Alors on se dit à bientôt ?

Prenez soin de vous ! 

Les Ateliers de la Caravelle

Pour bien débuter l’année, ça commence le 5 janvier 2019 !

     Un grand bonjour à vous, chers visiteurs ! 

     L’association des Ateliers de la Caravelle vous souhaite une douce, pétillante, exaltante et passionnée année 2019 ! 

     Les premiers jours n’ont déjà pas été à la hauteur de vos espérances ? Alors souriez ! Un second départ est possible. Venez participer seul ou en famille à la folle petite journée de l’espace Mouillères de Lons le Saunier et venez découvrir les différentes activités des multiples associations qui animent le lieu de l’ancienne MJC. 

     Urwana Debouclans et Marie-Charlotte Chaillon y seront bien présentes et vous offriront la possibilité de tester les plus jeunes et les autres aux pinceaux et à la manivelle de la machine à pâte polymère dans le but de réaliser une oeuvre commune. 

     C’est ici l’occasion de s’inscrire aux différents cours de peinture et de pâte polymère et aux stages de co-création que nous diffusons durant les deux derniers trimestres de l’année. 

     De nombreux autres mini-ateliers seront proposés au public durant cette journée qui se clôturera par un spectacle à 18 h. 

     Alors on vous attend ! à Samedi ! 

Flyer-folle-petite-journée-1-550x780

autres infos ici.